Une 3e étoile au label « Ville éco-propre »

World Clean up day – image Stéphane Cuisset

Le label Ville éco-propre a été créé par l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine (AVPU). Il récompense les collectivités qui améliorent durablement la propreté de leurs espaces publics.

Engagée dans cette démarche depuis plusieurs années, la Ville de Lorient vient d’obtenir une 3e étoile pour son plan d’actions engagées en la matière, dans plusieurs domaines liés au nettoiement.La Ville consacre près de 3.000.000 € annuels de budget à la propreté urbaine ainsi que 80.000 € principalement pour l’acquisition de corbeilles et de conteneurs enterrés.La mise en place du plan propreté en novembre 2020 repose sur une logique de développement durable.

Parmi les actions remarquées en matière de tri des déchets :

Les corbeilles de tri sur l’espace public: depuis 2018, Lorient s’équipe progressivement de corbeilles double flux (déchets ménagers et emballages) sur l’espace public, comme sur le Parc Jules Ferry.

Les gestes citoyens: par exemple la customisation des corbeilles dans les quartiers. Une opération a ainsi été menée à Bois du Château avec l’aide d’un graffeur, des animateurs du centre social et surtout des enfants du quartier. L’occasion aussi de rappeler comment trier ses déchets.

Les marches exploratoires et la médiation : la Ville de Lorient organise régulièrement des marches exploratoires, avec les services de l’Etat. Ces rencontres permettent aux femmes des quartiers d’identifier les besoins sur l’espace public. La propreté en fait partie tout comme le civisme. Les équipes de médiateurs renseignent également les habitants sur les bonnes règles du tri des déchets.

La valorisation des mégots: la Ville vient d’installer dix cendriers urbains aux abords des terrasses de café dans l’hyper-centre. Les mégots seront collectés et feront l’objet d’un retraitement par une société bretonne.

Les conseils citoyens de quartiers: créés au premier trimestre 2021, ces Conseils vont se faire le relais de souhaits en matière de propreté urbaine. Ils seront aussi associés aux mesures d’indicateurs objectifs de propreté.

La valorisation du tri des déchets et dépôts sauvages: les résidus de balayage sont transportés vers un site local dédié afin de procéder à un criblage. Ce procédé permet d’extraire les déchets indésirables (déchets ménagers et assimilés principalement) et de les acheminer vers un centre de traitement adapté. Des prélèvements sont effectués sur les sables et gravillons restants, puis analysés en laboratoire afin de déterminer leur destination finale. Quant aux dépôts sauvages, ils sont triés à l’enlèvement. Chaque type de déchets est valorisé selon les traitements en vigueur.

Lorient, labellisée ville amie des enfants

Partenaire de l’UNICEF et membre du réseau Ville amie des enfants depuis plusieurs années, la Ville de Lorient avait engagé fin 2020 le processus de renouvellement de cet engagement. À l’issue de l’examen des candidatures, l’UNICEF a décidé de décerner à la Ville de Lorient le titre Ville amie des enfants pour la période 2020-2026.

L’UNICEF a mis en avant plusieurs actions menées récemment par la Ville, comme « les boîtes à jouer », le BAFA jeunes parents ou encore le travail éducatif autour du bien-être animal.

Forte de ce partenariat, Lorient s’engage à respecter 5 engagements :

  • Assurer le bien-être de chaque enfant à travers une dynamique publique locale favorisant et accompagnant son épanouissement, son respect et son individualité,
  • Affirmer sa volonté de lutter contre l’exclusion, contre toute forme de discrimination et d’agir en faveur de l’équité,
  • Permettre et propose un parcours éducatif de qualité à chaque enfant et jeune de son territoire,
  • Développer, promouvoir, valoriser et prendre en considération la participation et l’engagement de chaque enfant et jeune,
  • Nouer un partenariat avec UNICEF France pour contribuer à sa mission de veille, de sensibilisation et de respect des droits de l’enfant en France et dans le monde.

Lutte contre le moustique tigre

La lutte contre le moustique tigre limite le risque de dissémination d’arboviroses. Les arboviroses sont des affections d’origine virale causées par des arbovirus, qui sont des virus transmis par le moustique tigre (Aedes aegypti) .

Le ministère chargé de la Santé (DGS) a mis en place un réseau national de surveillance du moustique exotique Aedes albopictus depuis 1999. Cette surveillance est effectuée à l’aide de pièges relevés mensuellement (Lorient figure dans la liste des communes à surveiller en 2019). Ce dispositif est complété par un recueil des signalements de particuliers sur le site Internet http://www.signalement-moustique.fr  et l’application pour Smartphone, I-moustique.

Les gîtes de reproduction d’Aedes albopictus sont des biotopes naturels tels que des creux d’arbres, soit des petites collections d’eau artificielles, telles que, par exemple:  seaux, vases, soucoupes: fûts et citernes, écoulements de gouttières,  pneus, boîtes de conserve, et tous petits réceptacles d’eaux pluviales ou domestiques à découvert.

La façon la plus efficace et radicale de se protéger des nuisances d’Aedes albopictus, c’est de supprimer physiquement ces gîtes. La lutte contre cette espèce nécessite la mobilisation de l’ensemble de la population : « chez vous, soyez secs avec les moustiques : supprimez les eaux stagnantes ! »

NoiseCapture

Outils scientifiques pour l’évaluation du bruit dans l’environnement

Tous les possesseurs de smartphone Android peuvent contribuer au projet de recherche Noise-Planet, simplement en enregistrant les bruits qui les entourent.

L’objectif ? Établir une cartographie participative de l’environnement sonore. L’application NoiseCapture, développée par des chercheurs du CNRS et de l’IFSTTAR, calcule des indicateurs acoustiques lors des déplacements de l’utilisateur. Ces indicateurs géolocalisés sont ensuite reversés dans une base de données pour élaborer des cartes de bruit, avec un maillage extrêmement dense. Ces cartes pourront être utilisées par les collectivités afin d’améliorer la qualité des environnements sonores urbains.

 NoiseCapture  est une application Android gratuite qui permet à l’utilisateur de mesurer et de partager son environnement sonore, visible  à cette page.

 Projet: 40 Lorientais pour évaluer leur environnement sonore.

Les volontaires devront effectuer sept parcours piétons dans le centre-ville de Lorient. Lors de ces trajets, ils évalueront leur environnement sonore sur leur smartphone (plateforme Android uniquement), grâce à l’application NoiseCapture. Ils devront faire cinq parcours libres d’environ cinq minutes et deux parcours imposés d’environ dix minutes.
On demande aux participants d’enregistrer le bruit lors de ces trajets et, à la fin, de répondre à quelques questions sur leur ressenti. S’ils ont trouvé le trajet agréable ou bruyant.
Pour améliorer la qualité de l’enregistrement, un microphone externe sera proposé aux participants. Ces derniers seront gratifiés d’un chèque-cadeau de 50 €.

Pour participer, les volontaires devront préciser le quartier de Lorient dans lequel ils habitent, leur âge (ou tranche d’âge) et confirmer qu’ils disposent d’un téléphone Android pour l’expérimentation.

Ambroisie

Participez à la mission sur l’Ambroisie trifide !

L’Ambroisie trifide est une espèce exotique envahissante qui a impact pour la santé puisqu’elle émet un pollen hautement allergisant pour l’homme. C’est également une adventice ( plante indésirable ‘mauvaises herbes’) des cultures

Les observations confirment son implantation en France, notamment en ex-Midi-Pyrénées, sur des périmètres permettant encore d’envisager son contrôle.

Pour être efficaces, les différentes politiques de préservation de la biodiversité doivent s’appuyer sur des observations naturalistes. Impliquer les citoyens dans la connaissance de la flore patrimoniale et l’acquisition de données permet de démultiplier le réseau d’informateurs tout en permettant leur sensibilisation.

aménager avec la nature en ville

https://www.tela-botanica.org/mission/ambrosiatrifida/