Une 3e étoile au label « Ville éco-propre »

World Clean up day – image Stéphane Cuisset

Le label Ville éco-propre a été créé par l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine (AVPU). Il récompense les collectivités qui améliorent durablement la propreté de leurs espaces publics.

Engagée dans cette démarche depuis plusieurs années, la Ville de Lorient vient d’obtenir une 3e étoile pour son plan d’actions engagées en la matière, dans plusieurs domaines liés au nettoiement.La Ville consacre près de 3.000.000 € annuels de budget à la propreté urbaine ainsi que 80.000 € principalement pour l’acquisition de corbeilles et de conteneurs enterrés.La mise en place du plan propreté en novembre 2020 repose sur une logique de développement durable.

Parmi les actions remarquées en matière de tri des déchets :

Les corbeilles de tri sur l’espace public: depuis 2018, Lorient s’équipe progressivement de corbeilles double flux (déchets ménagers et emballages) sur l’espace public, comme sur le Parc Jules Ferry.

Les gestes citoyens: par exemple la customisation des corbeilles dans les quartiers. Une opération a ainsi été menée à Bois du Château avec l’aide d’un graffeur, des animateurs du centre social et surtout des enfants du quartier. L’occasion aussi de rappeler comment trier ses déchets.

Les marches exploratoires et la médiation : la Ville de Lorient organise régulièrement des marches exploratoires, avec les services de l’Etat. Ces rencontres permettent aux femmes des quartiers d’identifier les besoins sur l’espace public. La propreté en fait partie tout comme le civisme. Les équipes de médiateurs renseignent également les habitants sur les bonnes règles du tri des déchets.

La valorisation des mégots: la Ville vient d’installer dix cendriers urbains aux abords des terrasses de café dans l’hyper-centre. Les mégots seront collectés et feront l’objet d’un retraitement par une société bretonne.

Les conseils citoyens de quartiers: créés au premier trimestre 2021, ces Conseils vont se faire le relais de souhaits en matière de propreté urbaine. Ils seront aussi associés aux mesures d’indicateurs objectifs de propreté.

La valorisation du tri des déchets et dépôts sauvages: les résidus de balayage sont transportés vers un site local dédié afin de procéder à un criblage. Ce procédé permet d’extraire les déchets indésirables (déchets ménagers et assimilés principalement) et de les acheminer vers un centre de traitement adapté. Des prélèvements sont effectués sur les sables et gravillons restants, puis analysés en laboratoire afin de déterminer leur destination finale. Quant aux dépôts sauvages, ils sont triés à l’enlèvement. Chaque type de déchets est valorisé selon les traitements en vigueur.

Laisser un commentaire