Recensement 2021 des goélands

Afin de mieux connaître et préserver les goélands, leur recensement se poursuit. En juillet, nous sommes toujours en période de reproduction des goélands.En complément des comptages réalisés par des ornithologues professionnels et afin de mieux connaître l’écologie des goélands, Lorient Agglomération invite les habitants de son territoire à signaler la présence de nids en participant à l’enquête en ligne.

La très grande majorité des œufs sont éclos. Pendant une à deux semaine(s) environ, il est encore possible d’observer des poussins non volants sur leur toit de naissance. Ceux-ci sont reconnaissables au reste de duvet au niveau de leur tête. Les premiers jeunes à l’envol, identifiables à leur plumage complet, peuvent être également signalés via le formulaire mais sans information sur leur lieu exact de naissance car ils ont pu changer de toit.

Le 27 mai 2021, 150 nids ont été dénombrés sur la toiture du K3 Lorient La Base (1 à 4 œufs par nids, le plus souvent 3). Le 7 juillet, c’est 135 jeunes à l’envol qui ont été dénombrés (reportage radiophonique de France Bleu Breizh Izel du 7 juillet).

Poussin de goéland sur son nid sur la toiture du K3 Lorient La Base © Yves le Bail – Bretagne Vivante

Lutte contre le moustique tigre

La lutte contre le moustique tigre limite le risque de dissémination d’arboviroses. Les arboviroses sont des affections d’origine virale causées par des arbovirus, qui sont des virus transmis par le moustique tigre (Aedes aegypti) .

Le ministère chargé de la Santé (DGS) a mis en place un réseau national de surveillance du moustique exotique Aedes albopictus depuis 1999. Cette surveillance est effectuée à l’aide de pièges relevés mensuellement (Lorient figure dans la liste des communes à surveiller en 2019). Ce dispositif est complété par un recueil des signalements de particuliers sur le site Internet http://www.signalement-moustique.fr  et l’application pour Smartphone, I-moustique.

Les gîtes de reproduction d’Aedes albopictus sont des biotopes naturels tels que des creux d’arbres, soit des petites collections d’eau artificielles, telles que, par exemple:  seaux, vases, soucoupes: fûts et citernes, écoulements de gouttières,  pneus, boîtes de conserve, et tous petits réceptacles d’eaux pluviales ou domestiques à découvert.

La façon la plus efficace et radicale de se protéger des nuisances d’Aedes albopictus, c’est de supprimer physiquement ces gîtes. La lutte contre cette espèce nécessite la mobilisation de l’ensemble de la population : « chez vous, soyez secs avec les moustiques : supprimez les eaux stagnantes ! »

Fête de l’abeille

Lien vers l’enquête nationale sur les mortalités hivernales des colonies d’abeille- 2018-2019

Lorient – Parc Chevassu

Dimanche 22 septembre 2013 de 14 à 18h

  • Visite : le rucher de Chevassu
  • Expos 
    •  l’abeille et la vie de la ruche
    • la gestion différenciée
  • Diapos
    • les ruches de Lorient
    • l’essaimage
    • la récolte du miel
  • Démonstrations
    • désoperculation
    • extraction
    • mise en pot
  • Infos
    • le rucher école
    • jardiner au naturel, ça coule de source
    • produits bio
    • les fleurs mellifères
  • Ateliers
    • fabrication de nichoirs pour insectes
    • bars à miel
http://www.dailymotion.com/video/x14xltf