Le projet européen Interreg EMPOWER


 

Lorient est engagée pour 5 ans (2017-2021) dans le projet européen Interreg EMPOWER. Dans le cadre de ce projet, en collaboration avec des collectivités et agences locales de l’énergie de 8 autres pays européens, Lorient va travailler sur le suivi des consommations d’énergie des bâtiments tertiaires.

Interreg, qu’est ce que ça veut dire?

Interreg est un programme européen visant à promouvoir la coopération entre les régions européennes et le développement de solutions communes dans les domaines du développement urbain, rural et côtier, du développement économique et de la gestion de l’environnement. Il est financé par le FEDER à hauteur de 7,75 milliards d’euros. L’actuel programme se dénomme Interreg V, il couvre la période 2014-2020.

Le projet européen EMPOWER est financé par le FEDER, Lorient va par exemple être financée à hauteur d’environ 200 000€ pendant les 5 prochaines années.

EMPOWER, c’est quoi concrètement?

Le projet EMPOWER répond de manière innovante à deux défis urgents dans les villes et les régions européennes: la possibilité de réduire les émissions de CO2 des bâtiments grâce aux nouvelles technologies et une meilleure gestion et la nécessité d’investir davantage pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2 de l’UE.

Le potentiel est considérable: les bâtiments représentent 40% des besoins énergétiques de l’UE et 36% des émissions de carbone: une surveillance efficace de l’énergie pourrait réduire la demande de 10%. Et la Commission considère que l’efficacité énergétique est prête au marché, c’est-à-dire adaptée à l’investissement privé.

Mais les progrès sont lents. Des systèmes de surveillance de l’énergie sont disponibles pour les habitations individuelles et les grandes installations. Il existe peu pour les projets de taille moyenne. Les décideurs clés ne comprennent pas toujours la gestion de l’énergie. Les investisseurs privés s’inquiètent de l’investissement à long terme dans la gestion de l’énergie, ils ont besoin d’une bonne gestion locale et de données de performance de qualité.

L’objectif du projet est de réduire les émissions de carbone des bâtiments, en particulier dans les moyennes entreprises, tout en soutenant l’emploi et la croissance dans l’économie locale. Les actions menées dans le cadre de ce projet seront les suivants :

  •  Analyser les plans des partenaires parla méthode dite de « l’examen par les pairs »,
  •  Identifier les bonnes pratiques qui amélioreront ces plans, les étudier par des visites d’étude, les importer par le biais d’ateliers spéciaux et de plans d’action régionaux.
  •  Mettre en place des systèmes de surveillance de l’énergie rentables et les utiliser dans les bâtiments existants et attirer les investissements privés.
  •  Renforcer les capacités de toutes les autorités publiques compétentes, y compris les autorités de gestion du FEDER (Région Bretagne en ce qui concerne Lorient).

Les principaux produits du projet bénéficieront aux utilisateurs du bâtiment, aux principaux décideurs, aux PME travaillant dans le domaine de l’énergie et aux investisseurs :

  •  Nouveaux projets qui innovent en appliquant la surveillance de l’énergie rentable pour réduire la demande d’énergie, en utilisant de nouvelles technologies.
  •  Amélioration de la gouvernance entre les différents niveaux de gouvernement, en utilisant le principe plan-do-act-check et fournissant des données de qualité pour attirer et rassurer les investisseurs commerciaux.

EMPOWER, c’est qui?

EMPOWER regroupe des collectivités et agences locales de l’énergie de 9 pays europées: Slovénie, Suède, Pologne, Allemagne, Italie, Portugal, Espagne, France (Lorient!) et Irlande. Le secrétariat du projet est assuré par un bureau d’étude basé au Royaume Uni.

Qu’est ce que ça va apporter à Lorient?

En participant à ce projet européen, la ville de Lorient bénéficiera du travail collectif lui permettant de développer sur son patrimoine municipal et en lien avec les acteurs institutionnels (Lorient Agglomération, ALOEN, etc.) et économiques du territoire des solutions efficaces de suivi des consommations d’énergie. La ville pourra ainsi poursuivre son projet de déploiement de capteurs de consommation d’énergie basé sur des technologies issues de logiciels libres, développé actuellement en lien avec une jeune entreprise basée sur la pépinière de Soye, à Ploemeur.

Les premiers résultats sont consultables ici! Il s’agit des consommations d’électricité et de la production photovoltaïque de l’école de Kermelo.

La ville de Lorient joue un rôle spécifique dans ce projet : elle a en effet un rôle de coordination des actions de « renforcement des capacités » qui consistent à permettre à l’ensemble des partenaires européens de monter en compétence par le partage efficace d’informations et l’organisation de temps de travail collectifs.

L’Europe, dans le cadre de ce projet, a affecté à la ville de Lorient une participation financière de 210 304,45 € sur 5 ans, prenant ainsi en charge le temps de travail des agents de la ville sur le projet de suivi des consommations d’énergie ainsi que les différents frais liés au projet (déplacements notamment).

Laisser un commentaire