Archives

KERSABIEC : Création d’une chaufferie bois au groupe scolaire et d’un réseau de chaleur desservant l’équipement sportif

KERSABIEC : Création d’une chaufferie bois au groupe scolaire et d’un réseau de chaleur desservant l’équipement sportif

Contexte général

Dans le cadre de son agenda 21, la ville de Lorient poursuit le déploiement de chaudières bois dans ses équipements municipaux, au rythme d’une nouvelle chaufferie par an :

  • Pour la saison de chauffe 2014-2015, l’école du Poulorio a été équipée d’une chaudière granulés
  • La rentrée 2015 a vu la mise en service de la chaudière granulés de la crèche Elsa Triolet,
  • La rentrée 2016 a vu la mise en service de la chaufferie bois déchiqueté de l’école maternelle Kerentrech
  • La rentrée 2017 a vu la mise en service de la chaufferie bois déchiqueté du groupe scolaire Nouvelle Ville

 

En plus de ces équipements récents existent déjà sur le territoire, appartenant à la Ville :

  • La chaufferie au bois déchiqueté des serres de Kerdroual
  • La chaufferie au bois déchiqueté du pôle du Moustoir (hôtel de Ville, CALS, stade, grand théâtre)
  • La chaufferie mixte de Bois Bissonnet (groupe scolaire et salle de spectacle)
  • La chaufferie mixte de la crèche Jeanne Roux
  • La chaufferie au bois granulé de l’ancienne mairie de Keryado
  • La chaufferie au bois granulé de la Maison Chevassu

 

Le projet

Avec le projet de Kersabiec, la Ville dépassera les 40% d’approvisionnement en chaleur de ses bâtiments par énergie issue de la biomasse, ce qui est supérieur à l’objectif du plan climat (30%).

Cette politique volontariste vaut à Lorient un large écho au niveau national (label Cit’ergie, communications dans des médias spécialisés et grand public).

Le bois est une énergie moins chère que les combustibles fossiles, renouvelable et garante d’emplois sur le pays de Lorient (gestion de l’approvisionnement en circuit court), qui nécessite cependant des investissements initiaux plus importants (qui participent eux aussi à la valeur ajoutée en emploi local de cette filière). Des programmes de subvention (plan bois énergie Bretagne, Fonds chaleur ADEME, etc.) permettent aux collectivités de mettre en œuvre ces investissements.

 

Les 2 sites que sont le groupe scolaire et le gymnase & locaux FLK à Kersabiec sont alimentés chacun par une chaufferie gaz.

Celle du groupe scolaire était vieillissante et nécessitait à court terme des travaux de rénovation. Une étude de faisabilité de 2013 a montré la possibilité et la pertinence de réaliser une chaufferie bois déchiqueté avec un silo extérieur, desservant le gymnase & locaux FLK mitoyens.

 

La conception du projet a été confiée à un groupement de maîtrise d’œuvre, dont le mandataire est le bureau d’études thermiques Graine d’Habitat (22).

 

Les principaux éléments techniques du projet sont :

  • Un silo extérieur de 73 m3
  • Deux chaudières bois de 150 kW chacune
  • Conservation des 2 chaudières gaz existantes de 278 kW du groupe scolaire en secours et appoint
  • Un réseau technique reliant la chaufferie du groupe scolaire à la sous-station de l’équipement sportif, venant remplacer l’actuelle chaufferie gaz
  • 1 ballon tampon de 1500 l

Sont aussi précisés aussi les éléments quantitatifs suivants :

  • Consommations de chauffage et ECS de 554 MWh (gain de 32 % sur puissance installée actuelle : possible avec travaux d’amélioration récents menés sur le groupe scolaire et mise en place hydro-accumulation)
  • Facture énergétique de 37,5 k€ TTC/an (divisée par 3 par rapport à la solution gaz)
  • Temps de Retour sur Investissements avec subventions de 10 ans
  • Taux TRI de 10%
  • Cout Global sur 20 ans de 0,79 M€
  • Economies cumulées sur 20 ans de 626 k€
  • Emissions de CO2 de 13 T/an (pour 141 T/an en solution gaz)

 

Planning de réalisation des travaux :

  • Mars 2019 : démarrage des travaux
  • Toussaint 2019 : mise en service

De façon à respecter le démarrage de la saison de chauffe 2019 – 2020.

 

Les intervenants du projet

Maitre d’ouvrage : Ville de Lorient – service environnement 

Assistants maîtrise d’ouvrage : contrôle technique : Apave ; coordination SPS : Projectio

Maitrise d’œuvre : BET Graine d’Habitat (22)

 

Chauffage bois et réseau Missenard Quint (56) 274 030 €
Voirie réseaux divers Atlantique Génie Civil (56) 46 301 €
Gros-œuvre Bat’Isole (29) 68 716 €
Serrurerie Nouvelle Métallerie de Kerpont (56) 37 562 €
  Total marchés travaux TTC 426 609 €

 

Le coût d’opération global est de 511 000 € TTC.

Cette opération financée par la ville a bénéficié de subventions de la part de :

  • La Région Bretagne : 55 452 €
  • Le Conseil Départemental : 55 452 €

Laisser un commentaire