Outils pour utilisateurs

Outils du site


start

Wiki Développement Durable - Ville de Lorient

Les actions de développement durable de la Ville de Lorient

Vision et objectifs

La ville de Lorient mène depuis de nombreuses années des politiques ambitieuses et innovantes dans les domaines de la lutte contre le changement climatique et la transition énergétique.

La ville de Lorient agit d’une part dans le cadre de ses compétences propres et son patrimoine : le plan climat territorial municipal, qui couvre les années 2013 à 2020, basé sur des objectifs plus ambitieux que la loi : les « 3×30% ».

Elle agit d’autre part, à l’échelle de son territoire, dans le cadre du PCAET établi par Lorient Agglomération qui couvre les années 2019 à 2025.

Les enjeux principaux de ces documents portent sur :

  • La diminution des consommations d’énergie
  • L’augmentation significative de la production d’énergie renouvelable, aujourd’hui encore faible au regard des consommations énergétiques du territoire, cela dans l’objectif de faire diminuer les émissions de gaz à effet de serre produites sur le territoire.
  • L’adaptation au changement climatique au regard des vulnérabilités du territoire : inondations, gestion de la ressource en eau, évolution des températures.

La ville de Lorient met en œuvre ses politiques dans un esprit d’innovation, de prise de risque et de structuration d’outils permettant l’atteinte des objectifs. On peut notamment citer :

  • le développement en régie d’une filière bois énergiebois d’œuvre en régie, étendue aux agglomérations de Lorient et Quimperlé avec la création d’une Société Publique Locale « Bois Energie Renouvelable ».
  • le développement des déplacements actifs avec le passage anticipé de la majorité de la voirie de la ville en zone 30, la structuration d’axes cyclables et la mise en place d’une boutique vélo notamment
  • l’élévation du niveau d’exigence en matière de construction neuve avec l’expérimentation d’outils permettant dans le cadre du PLU d’imposer un recours aux énergies renouvelables.
  • L’intégration des citoyens dans la réflexion sur les enjeux climatiques et les actions de réduction des émissions de gaz à effet de serre, avec l’implication citoyenne dans la politique de développement des énergies renouvelables et la formation des citoyens en devenir dans les écoles et le centre de formation des apprentis.
  • La coopération avec les territoires avoisinants mais également avec les collectivités les plus avancées en Europe par l’adhésion aux réseaux et initiatives à l’échelle continentale (Energy Cities, Climate Alliance, Convention des Maires) et aussi par l’intégration voire la création de nombreux projets européens dans les domaines du suivi des consommations (Empower, Compete4Secap,) et le développement des énergies renouvelables (Sun People et POTEnT).

La politique de la ville, initiée de longue date, cohérente, transversale et ambitieuse, peut prétendre au plus haut niveau de certification du label Cit’ergie.

Dans cette perspective, la collectivité, qui a encore renforcé sa politique climat-air-énergie dans le cadre de ce processus de labellisation, demande la labellisation eea Gold, le plus haut niveau de labellisation des politiques énergie - climat en Europe, et a voté pour cela un nouveau plan d'actions 2020-2025 lors du conseil municipal du 12 décembre 2019.

Les émissions de CO2

La ville de Lorient a pour objectif de diminuer les émissions de CO2 de son patrimoine municipal de 30% entre 1990 et 2020. Cet objectif est en passe d'être atteint , notamment grâce au remplacement des chaudières fioul par des chaufferies bois et par l'approvisionnement en électricité renouvelable à haute valeur environnementale d'une part de plus en plus importante des consommations de la ville.

Les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables et la ville de Lorient, c'est une longue histoire déjà. Avec l'objectif d'atteindre 50% de consommation d'énergie renouvelable sur son patrimoine municipal pour 2020, la ville de Lorient souhaite prouver que les objectifs actuels au niveau national et européen (23% de consommation d'énergie renouvelable en France en 2020) sont largement atteignables, voire dépassables, pour peu qu'une volonté permette de mobiliser les gens.

La ville de Lorient développe en particulier les chaudières bois, le photovoltaïque (notamment en autoconsommation collective) et le solaire thermique.

Le suivi de l'atteinte des objectifs est actualisé tous les ans, dans le cadre du rapport de situation en matière de Développement Durable.

Les consommations d'énergie

L'évolution des coûts des énergies est un enjeu important pour la ville de Lorient. L'objectif est de diminuer la facture d'énergie de la ville pour son patrimoine: électricité des bâtiments, éclairage public, chauffage, carburants.

La ville de Lorient réalise pour cela un suivi précis des consommations d'énergie de son patrimoine municipal: bâtiments "grands consommateurs" d'électricité, bâtiments "petits consommateurs" d'électricité, éclairage public et consommations de gaz voient leurs consommations publiées chaque année.

La ville de Lorient est en processus de certification iso 50 001.

La ville poursuit son Schéma Directeur d'Aménagement Lumière depuis 2013.

Les projets européens dans lesquels intervient la ville de Lorient

  1. Le projet EMPOWER est un projet Interreg Europe qui a pour but de développer les systèmes de usivi de consommations et les dispositifs financiers associés permettant la réduction des consommations d'énergie des bâtiments de taille intermédiaire.
  2. Compete4Secap permet à la ville de Lorient de développer une certification iso 50 001 sur son patrimoine.
  3. Le projet POTEnT (Public Organisations Transform ENergy Transition) est un projet Interreg Europe qui a pour but de remunicipaliser l'énergie. Le principe est de créer des “solutions POTEnT” dans les collectivités impliquées afin de développer les communautés locales transition énergétique.
  4. Le projet Sunpeople est un projet Interreg FMA qui a pour objectif d'étudier les conditions de viabilité d'un service énergétique de chaleur durable (décarbonée, fondé sur les technologies des panneaux solaires et des pompes à chaleur) dans l'immobilier résidentiel et tertiaire.

La démarche Cit'ergie

Cit'ergie est le dispositif destiné aux communes et intercommunalités qui s’engagent dans une amélioration continue de leur politique énergie durable en cohérence avec des objectifs climatiques ambitieux. Il permet la construction et l’amélioration du programme d’actions en appui d’un Plan climat énergie territorial (PCET), de l’engagement dans la Convention des maires, ou du renforcement du volet énergie-climat d’un Agenda 21.

Un label en trois niveaux récompense pour quatre ans cet engagement: Cap Cit'ergie, Cit'ergie et Cit'ergie Gold.

La ville de Lorient a déjà été labellisée Cit'ergie avec succès en 2015, aux côtés de Lorient Agglomération, par la Commission Nationale du Label, avec un bon score de 62%.

La Ville de Lorient a un long historique d’actions innovantes et efficaces de maîtrise des consommations d’énergie et de diminution des émissions de gaz à effet de serre. Son action repose sur une volonté politique d’innovation et sur un ensemble de services opérationnels rapidement (maîtrise des enjeux techniques, capacité à faire en régie). La démarche Cit’ergie permet l’analyse des points faibles et des points forts de la politique énergie/climat menée jusqu’à présent.

La ville de Lorient a entrepris une nouvelle labellisation en 2019, pour une attribution de label par la Commission Nationale en juin 2020. Cette nouvelle démarche est menée en parallèle avec Lorient Agglomération (comme lors de la labellisation 2015), et les villes de Ploemeur, Larmor Plage et Hennebont qui se joignent à la démarche pour la première fois.

Le suivi de la démarche est accessible ici.

La SPL Bois Energie Renouvelable

La Société Publique Locale Bois Energie Renouvelable est une initiative de Lorient et de Lorient Agglomération pour développer les réseaux de chaleur bois tout en développant et valoriasant les ressources bois locales. De nombreux projets sont en cours de réalisation, et 2 chaufferies sont aujourd'hui exploitées par la SPL BER: les chaufferies bois de Locmiquélic et de Lanester .

Plusieurs projets sont en cours: Universtié Lorient, Plouay, Bubry, Arzano, Riec sur Bélon, Ploemeur, etc. : de nombreux réseaux de chaleur vont ainsi sortir de terre dans les années à venir.

Espace de travail SPL

La Fabrique Prospective

La ville de Lorient est engagée dans une démarche Fabrique Prospective pilotée par le Commissariat Général à l'Egalité des Territoires.

Chaque Fabrique comprend quatre territoires volontaires qui souhaitent travailler sur un enjeu d’intérêt national et territorial. À l’issue des travaux, chaque territoire dispose de pistes pour traduire concrètement la démarche en termes d’actions, de gouvernance, de partenariats etc. Les Fabriques aboutissent également à des préconisations d’évolutions législatives, réglementaires ou de politiques publiques.

Les Fabriques prospectives permettent à chaque territoire d’être accompagné individuellement et collectivement pendant un an par un prestataire qualifié, sélectionné par le CGET. Les élus locaux sont au cœur de la démarche. Ils s’assurent, notamment, de la mobilisation d’un groupe de travail local (services de l’État, associations, agences d’urbanisme, chambres consulaires, habitants, entreprises, etc.) tout au long de la Fabrique.

Divers

start.txt · Dernière modification: 2020/02/04 14:47 de pcrepeaux