Rapport DD 2020 – Axe 2

Épanouissement de tous les êtres humains

Action 1 – la filière bois

Bois d’œuvre

Marché Éco-construction

Dans une dynamique de développement durable, la ville de Lorient continue de développer ses capacités dans le domaine de l’écoconstruction en mettant en œuvre des matériaux biosourcés disponibles localement.La finalité est de développer des bâtiments à faible impact carbone et faible en énergie grise, à partir de ressources et savoir-faire locaux.Suite à une consultation, un marché a été formalisé en 2020. L’attributaire aura la charge de valoriser en bois d’œuvre le bois collecté lors de travaux d’abattage par les services de la ville pour la construction ou rénovation de bâtiments, la réalisation de mobilier ou d’aménagements urbains.Dans le cadre de cette programmation les projets retenus portent sur la réalisation et la conception d’abris pour vélo dans les groupes scolaires de Lorient et de carports pour les services funéraires.

Boules lanveuroise

Construction de la maison de la Boule Lanveuroise – structure bois/paille

Petits locaux mais grandes idées !

Traditionnellement pour des besoins de locaux associatifs de taille modeste, le modèle du préfabriqué arrive rapidement sur la table. Mais ce projet était l’occasion d’innover et d’expérimenter sur tous les plans.

Fruit d’une large collaboration entre services municipaux et partenaires extérieurs comme l’Afpa, le local prend forme et abritera les boulistes. L’idée construire un bâtiment écologique, avec des matériaux biosourcés : charpente en bois récupéré, murs en bottes de paille carrées, enduits en chaux et terre pour conserver la chaleur. Une sobriété qui passe par la rationalisation des surfaces.
Comme lors de toute innovation, les services ont dû surmonter des obstacles (météo). Même si l’investissement de départ est un peu plus important, le véritable calcul est à faire sur la durée : un matériau qui de sera pas obsolète, qui ne coûte rien à la planète et dont le recyclage sera gratuit.

Bois Énergie


KERSABIEC


Création d’une chaufferie bois au groupe scolaire et d’un réseau de chaleur desservant l’équipement sportif.
Les principaux éléments techniques de Kersabiec sont :
• Un silo extérieur de 73 m3
• Deux chaudières bois de 150 kW chacune
• Conservation des 2 chaudières gaz existantes de 278 kW du groupe scolaire en secours et appoint
• Un réseau technique reliant la chaufferie du groupe scolaire à la sous-station de l’équipement sportif, venant remplacer l’actuelle chaufferie gaz
• 1 ballon tampon de 1500 l

Le déploiement des chaudières bois


Dans le cadre de son agenda 21, la ville de Lorient poursuit le déploiement de chaudières bois dans ses équipements municipaux, au rythme d’une nouvelle chaufferie par an :


– Pour la saison de chauffe 2014-2015, l’école du Poulorio a été équipée d’une chaudière granulés,

– La rentrée 2015 a vu la mise en service de la chaudière granulés de la crèche Elsa Triolet,

– La rentrée 2016 a vu la mise en service de la chaufferie bois déchiqueté de l’école maternelle Kerentrech

– La rentrée 2017 a vu la mise en service de la chaufferie bois granulé du groupe scolaire Nouvelle Ville.

– Pour la rentrée 2019 enfin, c’est le groupe scolaire Kersabiec ainsi que la salle de sport attenante qui ont vu leur source de chauffage passer du gaz au bois déchiqueté.


En plus de ces équipements récents existent déjà sur le territoire, appartenant à la Ville :
La chaufferie au bois déchiqueté des serres de Kerdroual
La chaufferie au bois déchiqueté du pôle du Moustoir (hôtel de Ville, Centre Aquatique, stade, grand théâtre)
La chaufferie mixte de Bois Bissonnet (groupe scolaire et salle de spectacle)
La chaufferie mixte de la crèche Jeanne Roux
La chaufferie au bois granulé de l’ancienne mairie de Keryado
La chaufferie au bois granulé de la Maison Chevassu

Les avantages

Avec Kersabiec, la Ville atteint les 40% d’approvisionnement en chaleur de ses bâtiments par énergie issue de la biomasse, ce qui est supérieur à l’objectif du plan climat (30%).
Cette politique volontariste vaut à Lorient un large écho au niveau national (label Cit’ergie, communications dans des médias spécialisés et grand public). Le bois est une énergie moins chère que les combustibles fossiles, renouvelable et garante d’emplois sur le pays de Lorient (gestion de l’approvisionnement en circuit court), qui nécessite cependant des investissements initiaux plus importants (qui participent eux aussi à la valeur ajoutée en emploi local de cette filière). Des programmes de subvention (plan bois énergie Bretagne, Fonds chaleur ADEME, etc.) permettent aux collectivités de mettre en œuvre ces investissements. Les 2 sites que sont le groupe scolaire et le gymnase & locaux FLK à Kersabiec sont alimentés chacun par une chaufferie gaz.

Association d’insertion Feuille d’Erable 

Depuis 2018, l’entreprise d’insertion la Feuille d’Erable collecte et valorise pour le compte de la Ville de Lorient les cagettes en bois des professionnels sur le marché des Halles de Merville. L’objectif de cette contractualisation est d’éviter que les cagettes ne soient mélangées au flux des déchets d’activité des halles et du marché de Merville, actuellement traités par l’entreprise Loris. Cette prestation permet également de réduire l’impact environnemental de l’activité des halles en proposant une valorisation des cagettes dans une démarche de développement durable en privilégiant le réemploi et la mise en place d’une filière à faible impact carbone, privilégiant un traitement et des débouchés limitant les transports. Un marché a été formalisé pour 2021 pour permettre la poursuite de cette démarche.

ACTION 2 : L’éducation à l’environnement :

Dans le cadre de marchés, le service éducation coordonne les programmes d’éducation à l’environnement dispensés dans les écoles avec les prestataires associatifs Bretagne Vivante et Eau, Rivières de Bretagne et les Petits Débrouillards, sur les thématiques de l’eau,  biodiversité en ville et transition énergétique.    

La biodiversité en ville avec Bretagne Vivante  

Mettre de la nature dans nos école : En 3 séances des petites idées pour accueillir et favoriser de la biodiversité dans l’école. Les oiseaux de Lorient : Connaitre et reconnaitre les oiseaux communs de nos jardins et mangeoires , les spécificités de Lorient et s’inscrire dans le protocole régional de suivi des oiseaux de jardins.

L’eau avec Eau et Rivières  

Les éducateurs alternent travaux à l’école et sorties sur le terrain.  Les connaissances accumulées servent un objectif éducatif qui est l’adoption d’un comportement adéquat dans ses gestes au quotidien.            

Pour parvenir à ces objectifs cognitifs et éducatifs, les éducateurs utilisent l’environnement proche comme un livre « grandeur nature » :

–          Le Scorff, de la source à la mer : Réflexion du chemin de l’eau, avec l’outil ricochet.

–          Sortie au ruisseau : Pêche de la macrofaune aquatique, dans le ruisseau.

–          La macrofaune aquatique : Observation de la macrofaune aquatique et découverte du cycle de vie.  

L’arrêt des interventions lors du confinement, n’a pas permis à Bretagne Vivante de réaliser toute sa programmation. Le programme Eau et Rivières a été mené intégralement, toutes les séances ont été réalisées comme prévues, 8 classes en ont bénéficié, sur les thèmes suivants :  

Cycle de l’eau domestique :

– Les activités à la maison avec l’eau domestique ;

– Retracer les étapes du cycle de l’eau domestique à l’aide d’un puzzle ; – Réalisation d’une maquette du cycle de l’eau domestique ;

– Qualification des différentes eaux, au cours du cycle de l’eau domestique ;

– Expérience du château d’eau ;

-Fonctionnement d’une station d’épuration.  

Traitement de l’eau :

– Introduction d’une vidéo suivant le traitement de l’eau dans une station d’épuration ;

-en groupe, réaliser différentes expériences de nettoyage de l’eau : décantation, filtration, dessablage/ déshuilage, floculation ; – introduire la démarche scientifique : réaliser un dessin présentant les étapes de l’expérience et le légender ;

– Présentation de l’expérience à la classe pour replacer chaque étape de nettoyage dans l’ordre de la station d’épuration.  

Visite de la station d’épuration Kérolay :

– Visite guidée de la station d’épuration de Kérolay à Lorient, en demi-groupe ;

– Découverte du rôle des bactéries dans les bassins biologiques et dessins autour de leurs représentations de ce monde microscopique.  

Chaque programme concerne 8 classes, écoles publiques et privées donc 16 classes au total inscrites sur les 2 programmes en 2020. 3 séances par classe, 2 en classe et généralement une troisième séance à l’extérieur (visite, expérimentation…) Environ 350 enfants suivent ces programmes tous les ans.   Les enseignants investis dans la démarche, se sont appuyés sur les interventions pour approfondir les connaissances et proposer aux élèves d’être acteur. En effet, suite aux enquêtes de fuite d’eau dans les établissement, les élèves ont pu proposer des solutions ou faire part des fuites aux techniciens des écoles. Les interventions ont donc été des outils pour mener des réflexions citoyennes, auprès des élèves.

Écoles en transition Energétique :

Depuis 2015, la ville de Lorient a engagé un programme intitulé « écoles en transition énergétique »

Ce programme animé par l’association les Petits Débrouillards, vise à réduire les consommations des écoles énergivores et à sensibiliser les élèves et le personnel d’une école équipée d’une installation en énergie renouvelable pour participer et maintenir à la réduction des consommations.

Sont inscrits dans cette démarche, les groupes scolaires de :

  • René-Guy Cadou
  • Kermelo
  • Nouvelle-ville

 Les intervenants en charge de la technique dans les écoles sont sollicités par les Petits Débrouillards afin de s’impliquer en tant qu’expert de la démarche. Cette implication se fait par la fourniture de données techniques à valoriser dans le déroulé pédagogique et au cours de visite des installations.

Les programmes se poursuivent sur l’année 2021, avec pour l’école de Lanveur, un nouveau format « club sciences » qui mêlerait expérimentations, diagnostic énergétique et réalisation technique. 

Le rucher du Parc de Chevassu :  

Depuis le juin 2019 la Ville de Lorient a confié la maintenance et l’entretien du rucher du Parc de Chevassu à GDSA 56.  Dans le cadre de cette convention, GDSA56 veille au maintien des 5 unités  ainsi que l’extraction du miel mis à disposition de la Ville.   En 2020, 60kg ont été récoltés, mis en pots de 250gr, et seront distribués lors de différentes actions en 2021.