Cantines scolaires

De la viande, des légumes, des féculents, des fruits… Il y a de tout dans les assiettes des enfants de Bois-Bissonnet (Réf. article du P’tit journal de kervé n°54)

Chaque midi, ce sont des milliers de repas servis dans les écoles, les Ehpad et les centres de loisirs. La cuisine centrale, basée à Kerlétu prépare et fournit tous ces repas élaborés par une diététicienne.Chaque semaine, un menu est disponible dans les écoles et visible sur le site de Lorient (Lorient.bzh), permettant aux enfants d’éveiller leur appétit.

A Bois-Bissonnet, les enfants aiment manger à la cantine. Environ 150 enfants viennent partager un moment convivial, tous les midis, autour d’un bon repas de qualité. Une fois par semaine, la cuisine centrale propose un repas bio, un repas végétarien et elle s’engage à mettre au menu de la viande française issue de la filière Bleu Blanc Coeur (agriculture respectueuse des animaux et de la terre), du poisson frais du port de pêche de Kéroman, des aliments en circuit court pour sauver la planète.

Tout cela contribue à des repas sains et équilibrés. De plus, nous avons le plaisir de découvrir des repas nouveaux et inédits comme des hamburgers, ketchup, chili sans viande, de la chantilly pour agrémenter certains desserts. Des desserts appétissants avec des fruits de saison, des brownies, des yaourts locaux ou encore des muffins mais aussi des repas à thèmes : repas américain, repas anglais… De nouvelles dégustations qui éveillent et réveillent les jeunes papilles de vos enfants. Manger à la cantine, maintenant c’est bien manger et manger mieux !

Les dynamiques territoriales de la consommation collaborative en Bretagne

Depuis quelques d’années, de nouvelles pratiques de consommation émergent et interrogent le modèle économique que nous connaissons, basé sur l’unique possession de biens individuels. Il est désormais possible et relativement simple de partager sa voiture, d’échanger un livre, de louer une perceuse à un ami ou un inconnu rencontré sur Internet.
Tous ces exemples permettent d’optimiser l’usage d’un bien ou d’un service par la vente, la location, le partage ou l’échange. Ils ont en commun de privilégier l’accès à un bien ou à un service plutôt que la propriété et participent d’un même mouvement, nommé « consommation collaborative ».

Mais ces formes de consommation nous posent bon nombre de questions :
– Quels sont les services qui existent aujourd’hui en Bretagne ?
– Quelles sont les personnes qui les utilisent – ou non – et pour quelles raisons ?
– Et au final, quels peuvent être l’impact de ces services sur le territoire (soutien à l’économie locale, renforcement du lien social, etc.) ?
C’est pourquoi l’association Collporterre et l’Institut des Mines Télécom Bretagne se sont associés dans le cadre du programme ASOSc financé par la Région Bretagne, pour mener une recherche-action sur les dynamiques territoriales de la consommation collaborative en Bretagne historique, en partenariat avec Ouishare, communauté internationale de l’économie collaborative.

www.bretagne-consommation-collaborative.net