GAZPAR

Le déploiement des compteurs à gaz communicants, Gazpar, commencé ponctuellement à Lorient en 2018, est programmé en 2019, avec raccordement sur 2 concentrateurs .

Qu’en-est-il de la sécurité des données ?

La sécurité des données a fait l’objet de travaux avec l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI). Les données issues de compteurs Linky et Gazpar qui circulent sur les réseaux publics Linky et Gazpar sont chiffrées. En outre, les informations transmises par les compteurs ne contiennent pas de données directement identifiantes (nom, adresse, etc.) : l’affectation de la donnée au client est faite dans les systèmes d’information du gestionnaire du réseau de distribution.

GRDF a publié les documents suivants concernant les compteurs: une rubrique « Gazpar, le compteur communicant gaz », une FAQ « Gazpar, votre compteur communicant » et une brochure « Tout savoir sur Gazpar ».

Cette nouvelle génération de compteurs de gaz peut collecter des données plus détaillées sur la consommation énergétique que les compteurs traditionnels. La CNIL apporte des réponses sur son site.

L’exposition de la population aux champs électromagnétiques émis par les « compteurs communicants a été étudiée dans un avis de l’Anses en juin 2017 :

L’exposition à proximité d’un compteur de gaz (Gazpar) ou d’eau (type Suez) est très faible, compte tenu de la faible puissance d’émission et de la forme impulsionnelle utilisée. Les mesures de puissance émise permettent d’évaluer le niveau de champ électrique à 25 cm du compteur. Les mesures de puissance d’émission ont montré que pour une même distance, le champ électrique maximal émis par les compteurs et les concentrateurs est plus

Lire la suite GAZPAR

Un suivi des consommations « libre » pour l’école de Kermelo

Le suivi, dans la durée, des consommations d’énergie est l’une des clefs pour réussir à  les réduire. La généralisation d’un suivi précis des consommations des bâtiments de la Ville de Lorient est ainsi l’une des actions prioritaires du plan climat de la Ville. Grâce à une belle collaboration entre le service environnement, la direction de l’organisation et des services informatiques, l’entreprise Aezeo et Domoenergytics, un prototype de système open source de suivi des consommations vient d’être mis en oeuvre à l’école de Kermelo.

Un boitier ad hoc a été prévu pour embarquer le Raspberry et la carte d'acquisitionUn boitier ad hoc a été prévu pour embarquer le Raspberry et la carte d'acquisition

Comment cela fonctionne-t-il? Un nano ordinateur de marque RaspberryPi est relié à une carte d’acquisition des données de télérelève du compteur électrique de l’école. Cet ordinateur transfère les informations « sur internet » (en fait sur un serveur), et une petite page html permet de suivre les consommations électriques de l’école!

Un certain temps de configuration a été nécessaire

« Beauté » du projet: tous les protocoles de programmation sont libres, chacun peut donc se construire, avec un peu de persévérance, son propre système de suivi des consommations. Ce système esten outre robuste, peu onéreux, évolutif, conçu localement, bref il cumule beaucoup d’avantages.

Prochaines étapes: l’amélioration de l’interface de visualisation des consommations, la

Lire la suite Un suivi des consommations « libre » pour l’école de Kermelo