Archives

Le système de management de l’énergie (SME) de Lorient

SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L’ÉNERGIE (SMé)

le Manuel SMé

la Revue énergétique

le Plan de collecte des données

le Plan action

la Revue de management

le Contexte organisationnel

la Matrice responsabilités

la Veille règlementaire 

le Registre des textes règlementaires

L’analyse énergétique

ISO 50001 – Documents du SMé

L’ISO 50001 se fonde sur l’amélioration continue – un modèle de système de management que l’on retrouve dans d’autres normes bien connues, dont ISO 9001 et ISO 14001. Ainsi, il est plus facile pour un organisme, d’intégrer le management de l’énergie à l’ensemble des efforts qu’il met en œuvre pour améliorer son management de la qualité et son management environnemental.

ISO 50001:2018 définit un cadre d’exigences pour que les organismes puissent :

  • Élaborer une politique pour une utilisation plus efficace de l’énergie
  • Fixer des cibles et des objectifs pour mettre en oeuvre la politique
  • S’appuyer sur des données pour mieux cerner l’usage et la consommation énergétiques et prendre des décisions y relatives
  • Mesurer les résultats
  • Examiner l’efficacité de la politique
  • Améliorer en continu le management de l’énergie.

La revue énergétique

Le contexte général de la revue énergétique est revu chaque année lors de sa rédaction. La ville détermine son contexte énergétique en identifiant les enjeux internes et externes qui peuvent influencer sa capacité à atteindre les résultats attendus pour le système de management de l’énergie (SMé) ou améliorer sa performance énergétique.
Les éléments de contexte sont en consultation sous l’onglet « Rapports développement durable ».

Facteurs externes
Les pays de l’UE se sont mis d’accord sur un cadre pour le climat et l’énergie pour 2030, dont les objectifs sont :
– Diminuer de 40 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990 ;
– Atteindre 27 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique ;
– Réaliser à minima 27 % d’économies d’énergie.
Le lien entre l’UE et les collectivités sur les objectifs climatiques était la « Convention des Maires ». Le programme « SEAP » (sustainable energy action plan) demandait aux collectivités de dépasser les objectifs dits des « 3 fois 20 % » pour 2020.
Le plan climat de la ville de Lorient pourra réaliser en 2020 l’objectif de -30 % de gaz à effet de serre, -30 % de consommation d’énergie et +50 % d’utilisation d’énergie renouvelable sur le patrimoine municipal.

Facteurs internes
La ville de Lorient vise maintenant les échéances 2030 et 2050. Le conseil municipal a approuvé à l’unanimité le 25 avril 2018 la participation au projet européen compete4secap.
Ce programme Horizon 2020 (« H2020 ») propose ce nouveau plan d’actions :
– Réaliser le Plans SECAPs1. Il décrira les actions clés, comprendra un inventaire des émissions de référence pour suivre les mesures d’atténuation, une évaluation des risques climatiques et de la vulnérabilité, ainsi qu’une stratégie d’adaptation ;
– Donner les moyens de mettre en oeuvre les SECAPs par :
> L’utilisation et la certification complète des systèmes de management de l’énergie (SME) ISO 50001 pour le patrimoine de la collectivité et/ou Cit’ergie/EEA et leur extension avec des procédures dédiées à l’adaptation au changement climatique ;
> La mise en place d’outils conviviaux et ergonomiques de suivi et de gestion d’énergies,
> Le lancement de concours d’économie d’énergie efficaces
> L’investissement dans des actions en faveur de l’énergie durable.

Le périmètre SME
Le périmètre SME intègre l’ensemble des bâtiments municipaux ainsi que les véhicules.

Organigramme
L’organigramme de gestion du SME est constitué du Service Pôle Cadre de Vie.

Laisser un commentaire