Rapport DD 2015 – Axe 2

Epanouissement de tous les êtres humains

Actions mises en oeuvre au cours de l’année 2015

Urbanisme

Parc Jules Ferry : un projet d’envergure

Le projet de réaménagement du parc Jules Ferry a été adopté lors du Conseil municipal du 15 octobre dernier.

Parkings, voies de circulation automobile…, l’aménagement actuel fait du parc Jules Ferry un espace enclavé. La dimension et le positionnement géographique de la place sont pourtant exception­nels : 5,5 hectares en coeur de ville et d’agglomération ! Mais le parc représente aujourd’hui 1,5 hectare dont seulement la moitié d’espaces verts. Le centre-ville a fait l’objet d’importants travaux d’embellis­sement ces dernières années. Le réaménagement du parc apparaît donc comme le dernier élément de ce programme de renouvel­lement urbain, de la promenade de l’Estacade jusqu’à la pointe de l’Enclos du port en passant par le mail République, le Grand Théâtre ou la place de l’Hôtel de Ville. L’agrandissement prévu permettra de faire du parc un espace géné­reux, du quai des Indes au quai de Rohan et de la place de l’Hôtel de Ville au bassin à flots. Un premier projet a été dévoilé en 2012. Il a été retravaillé depuis, mais la géométrie générale reste inchan­gée. Les « îles thématiques » ont été simplifiées : il y en aura finalement trois, dont une à destination des jeux pour enfants. Simplification, également, dans les matériaux : l’usage du béton a été retenu pour la place Glotin, la rambla et les trottoirs. L’ancien local du BIJ sera « habillé » en kiosque, et sera le point de rendez-vous des réu­nions d’information organisées tout au long des travaux. Le monu­ment aux Morts est conservé à son emplacement actuel. Au terme du réaménagement, prévu pour fin 2018, le nouveau parc répondra à cinq objectifs principaux.

Développement durable

En diminuant l’emprise réservée à la voiture, le site offrira plus d’espaces aux modes « doux » (transport collectif, vélos, pié­tons…), et à la végétation. Cela contribuera à l’amélioration de la qualité de l’environnement en ville. La conception et la gestion du parc répondront également aux exigences du développement durable.

Un parc verdoyant et animé

Aujourd’hui, le temps passé dans le parc par la majorité des usagers ne dépasse pas la demi-heure.

Il deviendra un espace vert soigné propice à la détente, plaisant pour tous les âges de la vie, animé tout au long de l’année… Le parc répon­dra aux attentes des riverains, Lorientais, habitants de l’agglo­mération ou visiteurs.

Attractivité

Coeur de ville et d’agglomération, le parc Jules Ferry deviendra un lieu qui attire et séduit au-delà du territoire lorientais, contribuant au dynamisme économique de la ville.

Le parc pourra accueillir des évé­nements de grande ampleur, notamment sur la grande espla­nade de 4 700 m2 près du miroir d’eau.

Un parc résolument lorientais

C’est là que coulait la rivière du Faouëdic, avant même que la Compagnie des Indes ne vienne s’installer à la pointe du Péristyle en 1666. Imprégné du passé du lieu, de l’histoire de la ville comme de son dynamisme actuel, le parc reflétera l’identité lorientaise : présence de l’eau, référence au Festival interceltique, mise en valeur de l’architecture des bâti­ments qui bordent le parc…

Des liens urbains

Situé sur l’axe historique de la ville, l’aménagement proposera des cheminements piétons et vélos entre l’Estacade, le Péristyle et le Moustoir, pour aller au bord de l’eau et rejoindre les équipe­ments à forte attractivité, comme le stade, le centre aquatique et le Grand Théâtre (650 000 entrées par an à eux trois !) mais aussi le palais des congrès, le lycée… Il favorisera aussi les liaisons entre le centre-ville historique et Nouvelle-Ville.

 

Patrimoine

L’Animation de l’architecture et du patrimoine de la Ville a lancé un nouveau format de visites : des rallyes pour découvrir les sites et détails architecturaux qui font la richesse de la cité. Lorient devient un terrain de jeu dont les  habitants sont les protagonistes. Il est par exemple possible de découvrir les secrets de la cité portuaire au travers d’énigmes : rébus, charades, questions… Tout le monde peut participer, petits et grands, seul, en famille ou entre amis ! Selon le thème du rallye, les participants répartis en équipes sont amenés à déambuler dans la ville pour rejoindre différents points d’étapes où ils doivent retrouver les indices semés. Les épreuves ne sont pas complexes : un peu de curiosité et d’observation, tout est à portée de regard. Deux rallyes ont par exemple eu lieu en mai, à l’occasion de jours fériés. Le jeudi 14 mai, il avait pour thème « Années 30, années folles ». Le lundi 25 mai, les habitants étaient invités à un parcours sur les « fifties, une architecture graphique et lumineuse ». Un guide-conférencier apporte à l’équipe gagnante un complément d’informations sur les lieux visités.