Archives

Rapport DD 2021 – RC Lanveur

Le chauffage bois en réseau à Lanveur

Une chaufferie bois reliée à des canalisations enterrées, pour les grands équipements et immeubles de tout un quartier : c’est le principe du réseau de chaleur dont les travaux ont débuté en janvier à l’entrée du parc Gagarine. Les énergies renouvelables continuent de se déployer à grande échelle !

Un réseau de chaleur, pourquoi ?

La Ville de Lorient mène depuis vingt ans un programme de développement de la filière bois, une énergie renouvelable. Après avoir équipé une douzaine de bâtiment sen chaufferies bois ainsi que le secteur du Moustoir, il devient difficile d’en équiper de nouveaux par manque d’espaces disponibles pour implanter les silos. Les réseaux de chaleur, desservant équipements publics et (ou) privés à l’échelle d’un quartier ou même davantage, sont une solution et contribuent aux objectifs d’agglomération, nationaux et européens d’augmentation de la production de chaleur renouvelable.

Pourquoi l’implanter dans le quartier de Lanveur ?

Les équipements qui s’y trouvent, universitaires notamment, ont des besoins importants. Une étude de faisabilité technique, ainsi que la sollicitation des principaux consommateurs du quartier, ont mis en évidence l’intérêt d’un réseau de chaleur desservant des bâtiments appartenant à l’université, à l’IUT, au CROUS et à la Ville de Lorient (groupe scolaire de Lanveur, conservatoire). Une étude de faisabilité économique a par ailleurs démontré qu’il serait possible de livrer de la chaleur via ce réseau à un coût inférieur à celui du gaz de ville, actuellement utilisé. Implanté à l’entrée du parc Youri Gagarine, ce projet participe en outre à une mise en valeur plus globale de Lanveur-Kerjulaude, en lien avec le réaménagement du parc, en cours de réalisation.

Comment ça marche ?

Le bâtiment contient des chaudières bois, des chaudières gaz en appoint ainsi qu’un silo pour stocker le bois déchiqueté. Il accueille aussi les installations techniques, les cheminées et système de filtration des fumées, le stockage des cendres réutilisées en compost. Le réseau de chaleur fonctionne grâce à des canalisations enterrées par paires. Elles amènent les calories aux bâtiments par l’eau chaude qui y circule.Combien ça coûte ?Le montant du projet s’élève à 2,5 millions d’euros de travaux confiés à des entreprises locales. Le financement est assuré par la société publique locale Bois Énergie Renouvelable, qui possède un actionnariat uniquement public composé de la Ville de Lorient, Lorient Agglomération et ses communes, Quimperlé Communauté et ses communes. Une subvention de 1 million d’euros a été accordée par l’ADEME.

D’où vient le bois ?

Il provient des coupes réalisées sur les grands domaines publics et privés, terrains d’agriculteurs. Un partenariat a été mis en placea vec eux : la Ville achète le bois qu’ils produisent en entretenant les talus si utiles à la biodiversité et à la qualité de l’eau. Ce bois est broyé sur site et stocké dans des entrepôts au port de commerce. Une ambition sociale et économique est ainsi à l’oeuvre, avec la mobilisation d’entreprises locales, notamment d’insertion, pour participer au développement et à l’exploitation de la filière bois : plantations, entretien, abattage, broyage, transport, manutention, études gros oeuvre et second œuvre dans la réalisation de chaufferies.

Quels avantages ?

La filière bois présente des avantages écologiques, financiers, sociaux… Elle permet de créer des emplois locaux non délocalisables et d’enclencher un cercle vertueux, en finançant « la chaleur par la chaleur » : les économies engendrées par l’utilisation de l’énergie bois financent les futurs projets.

Et après ?

Le futur quartier de Bodélio sera équipé lui aussi d’un réseau de chaleur : les études techniques sont engagées. Une réflexion est menée sur d’autres secteurs de la ville. En janvier 2021, l’ADEME a signé avec la société publique locale Bois Energie Renouvelable un nouveau contrat d’objectif territorial de trois ans et sept millions d’euros de subventions, qui porte sur toutes les formes de chaleur renouvelable et décarbonée.

PLANNING PRÉVISIONNEL

Chaufferie bois : janvier 2021 – été 2021Réseau de canalisations : février 2021 – été 2021Transformation des neuf chaufferies actuelles en sous-stations : mai 2021 – novembre 2021

Le Fonds Chaleur

Géré par l’ADEME depuis2009, il participe au développement de la production renouvelable de chaleur grâce à la biomasse, la géothermie ou le solaire. L’ADEME finance sur le territoire de Lorient Agglomération et Quimperlé communauté via la société publique locale Bois Énergie Renouvelable tous les projets de chaleur renouvelable portés par les personnes morales, collectivités ou entreprises.

Tél. 02 97 35 32 72 Courriel : cot@splber.fr