Archives

Projet Empower: bilan du second semestre 2019

Le projet EMPOWER a connu durant le second semestre 2019 d’importants développements. 

La newsletter du projet est disponible en cliquant sur ce lien.

La ville de Lorient a travaillé sur son Plan d’Actions Régional, en lien avec la Région Bretagne. Ce plan vient d’être validé par le secrétarait INTERREG Europe et sera publié sous peu.

Le groupe de travail local autour de la diffusion de logiciels libres au service du suivi des consommations d’énergie s’est fortement structuré, grâce au travail très important d’ALOEN. Ce groupe de travail, « les consometers », a réalisé une vidéo présentant son action.

 

 

Dans le cadre du travail sur ce plan d’actions, 2 événements ont été organisés, grâce aux compétences d’ALOEN et à son travail d’animation du groupe de travail local « les consometers », en lien avec la Région Bretagne et Lorient agglomération:

  • Un deuxième événement mettant en avant le projet EMPOWER a eu lieu à l’occasion de la 2eme session des ateliers du numérique, issus de l’action 5 du Schéma Territorial du Numérique, qui s’est tenue le 25 septembre à Lorient, en présence de Madame Thérèse THIERY, Vice-Présidente de Lorient Agglomération en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche, de l’innovation et de la société numérique, de Monsieur Jean-Paul AUCHER, Vice-président de Lorient Agglomération en charge de l’Energie et Président d’ ALOEN, de Madame Gael LE SAOUT adjointe ville de Lorient en charge des usages du numérique, Monsieur Laurent TONNERRE adjoint ville de Lorient en charge de l’environnement et de la transition énergétique ainsi que de Monsieur André CROCQ, conseiller régional en charge de la transition énergétique et Président de l’association SMILE smartgrids, les partenaires ont évoqué les grands principes d’actions communes, qu’ils entendent partager et dupliquer en faveur d’une stratégie énergétique numériquement responsable.

Depuis début 2018, la ville de Lorient, Lorient Agglomération et la Région Bretagne coopèrent autour de projets de développement d’applications et de plateformes numériques, sur la gouvernance des données énergétiques et l’identification des synergies avec les régions européennes. Elles identifient ainsi 4 axes structurants d’une future feuille de route commune :

  • Gouvernance de la transition numérique de l’énergie
    • Définir une gouvernance : contribuer au service public et à la valorisation des données énergétiques
    • Définir l’animation de terrain et les opérateurs de services ou d’infrastructures
  • 100% des territoires couverts par un socle de base d’outils numériques de suivi de leur consommation d’énergie dès 2023
    • Une fédération d’applications logiciels, opérationnelle fin 2020
    • Entre 2020-2022 , un socle d’applications de base, ainsi que des développements complémentaires par les territoires en tant que de besoin (Laboratoire des besoins, incubateur de services numériques, etc.)
    • Animation des utilisateurs et des usagers (ALEC/ADEME/Makers/Clusters digital) et partage d’expériences en open source via un registre des bonnes pratiques régionales
    • Poursuite de recherche action sur la sociologie et la psychologie des usagers autour du suivi et de la valorisation de leurs données.
    • « faire école » auprès des citoyens (Espaces Info Energie/Makers/entreprises/associations)
  • Avoir une empreinte carbone des données la plus faible possible
    • Diagnostiquer et anticiper l’inflation des émissions liées à l’usage des outils numériques
    • Fixer des objectifs de réduction des émissions et des principes d’architectures efficients
    • Atteindre l’objectif de réduction par des actions sur les infrastructures et les bonnes pratiques du numérique
  • Concilier transition énergétique et modèles économiques
    • Développer des nouveaux modèles économiques « autoportants »
    • Définir une aide publique à l’amorçage et le service public de valorisation des données énergétique (référents acteurs publics, guichet unique de données vérifiées/qualifiées)

D’ici début 2021, la ville de Lorient, Lorient Agglomération et la Région Bretagne ambitionnent d’écrire, en lien avec leurs partenaires, une feuille de route commune qui fixera les modalités de coopération avec de nouvelles collectivités sur ces 4 axes.

Laisser un commentaire