Etude d’implantation d’éolien urbain pour la ville de Lorient

L’électricité a changé la vie de l’humanité, pour la plupart d’entre nous elle est devenue indispensable à notre vie quotidienne. Lorsque l’on est né avec un interrupteur dans la main,  cette énergie invisible peut sembler infinie et sans conséquence… pourtant les impacts de notre consommation énergétique ne sont pas négligeables : les pollutions industrielles, l’épuisement des ressources, le réchauffement climatique et les catastrophes nucléaires nous rappellent à l’ordre.

Le développement des énergies renouvelables est une des solutions pour limiter notre impact sur l’environnement. Ces énergies peuvent être l’énergie solaire, l’hydroélectricité, l’éolien, la biomasse, la géothermie, etc.… Ce sont des énergies flux inépuisables par rapport aux “énergies stock” tirées des gisements (charbon, gaz, pétrole, uranium).

La transition est déjà en marche, l’union européenne s’est fixée l’objectif de satisfaire 20% de sa consommation finale d’énergie par les énergies renouvelables à l’horizon 2020. Mais au delà de la production en masse d’énergie verte, la transition énergétique repose également sur une meilleure maîtrise des consommations et des réseaux de distribution. Par exemple, le scénario Négawatt propose de rapprocher le producteur et le consommateur et de gérer l’énergie via un réseau intelligent.

Au cours de l’été 2015, Morgane Kerdraon, étudiante en Licence Sciences Appliquées, Ecologie et Société de l’Université Bretagne Sud, a réalisé en stage dont le point de départ a été une interpellation au sujet d’une technologie nouvelle : l’arbre à vent, arbre métallique permettant la production d’électricité en milieu urbain. Cet intérêt a finalement débouché sur un stage au sein du service environnement de la mairie de Lorient concentré sur les possibilités d’implantation d’éolien urbain à Lorient.

Ce rapport présente d’abord les spécificités d’un projet de petit éolien, ainsi que ses conditions de réussite en milieu urbain, en intégrant les retours d’expériences des utilisateurs. Il aborde ensuite les possibilités d’implantation sur un site existant ou un site isolé, puis les possibilités d’intégration à long terme dans un projet d’aménagement de la ville. Enfin, sont également  évoquées les éoliennes mécaniques.

Le rapport:


 

Les annexes du rapport:



Laisser un commentaire