Archives

Présentation de la Société Publique Locale Bois Energie Renouvelable aux Assises Européennes de la Transition Energétique

La nouvelle chaufferie bois de Locmiquélic (Carole Senegas – L’Atelier Architecte), réalisée par la ville de Locmiquélic et exploitée par la SPL. (Photo Jean Guy Bengloan)

La ville de Lorient a présenté le 22 janvier la Société Publique Locale Bois Energie Renouvelable aux Assises Européennes de la Transition Energétique.

La présentation projetée à cette occasion est disponible en cliquant sur ce lien. 

Concrètement, comment cette société fonctionne-t-elle?

La SPL est constituée de 18 actionnaires: Ville de Lorient (actionnaire majoritaire), Lorient Agglomération, Quimperlé Communauté, Lanester, Plouay, Hennebont, Locmiquélic, Ploemeur, Bubry, Inguiniel, Riec sur Bélon, Quéven, Inzinzac Lochrist, Languidic, Port Louis, Bannalec, Arzano, Guilligomarc’h.

Les agents de la SPL sont des fonctionnaires territoriaux de la ville de lorient, mis à disposition.

La SPL a les missions suivantes, inscrites dans ses statuts: 

–>  La société participe à la structuration de la filière bois locale sur le territoire de ses Actionnaires. Pour ce faire, elle met en oeuvre des actions permettant la gestion durable des ressources en bois et elle organise le débouché de la production, notamment via les filières de production d’énergie.

–>  La société produit et commercialise des énergies renouvelables chaleur et/ou électrique, notamment en matière de distribution publique d’énergies de réseau, tel que, de manière non limitative, le bois-énergie, et/ou la biomasse.

–> A ce titre, la société réalise et/ou gère des dispositifs de production d’énergie.

–> La société participe à tout type de soutien aux actions de suivi des consommations, d’assistance à la gestion de l’énergie et des fluides, de maîtrise de la demande d’énergie, de développement des énergies renouvelables et d’économie circulaire, de nature à lutter contre le réchauffement climatique et l’augmentation des

Lire la suite Présentation de la Société Publique Locale Bois Energie Renouvelable aux Assises Européennes de la Transition Energétique

La location de panneaux solaires, comment ça marche? / How does solar panel rental work?

Pose des panneaux solaires citoyens par les apprentis du CFA de Lorient, sur le toit de leur bâtiment, en novembre 2017.

(English version below!)

 

Présenté lors de l’atelier de travail du projet EMPOWER « instruments financiers innovants » organisé pour la Banque d’Investissement de Saxe Anhalt ,   le système de location de panneaux solaires mis en place par la ville de Lorient et la société Oncimè a encore rencontré un franc succès!

Quel est le principe de ce montage?

Il repose sur deux éléments: l’autoconsommation et la location.

L’autoconsommation: l’électricité des panneaux solaires est directement consommée par les bâtiments sur lesquels ils sont installés. Ce mode d’utilisation de l’électricité photovoltaïque est particulièrement adapté aux bâtiments qui fonctionnent en journée: écoles, administrations, entreprises, etc.

La location: la société Oncimè, via une procédure de marché public, a proposé à la ville de Lorient un contrat de location. La ville paye un loyer annuel, et en échange, a le droit d’utiliser les panneaux solaires comme bon lui semble. La façon la plus intéressante d’utiliser ces panneaux est bien évidemment de les positionner sur le toit de ses bâtiments afin de produire de l’électricité!

Au final, le prix de la location des panneaux solaires permet d’obtenir une électricité moins chère que l’électricité « de réseau », achetée à des fournisseurs exploitant des centrales en France. 

La ville de Lorient a été particulièrement sensible au projet citoyen de la société Oncimè: l’actionnariat est tourné vers les habitants du territoire, la gouvernance « une personne = une voix » est dans la philosophie de l’économie sociale et solidaire, et la société Oncimé assure en outre, chaque année, dans les bâtiments équipés, des animations autour du photovoltaïque et des énergies

Lire la suite La location de panneaux solaires, comment ça marche? / How does solar panel rental work?

Newsletter du projet EMPOWER et avancement du projet sur Lorient

La newsletter n°3 de mai 2018 du projet EMPOWER est disponible! Il s’agit du bilan de l’activité du projet pour son troisième semestre. Ce dernier a été riche en activités: de nombreuses visites d’études ont été organisées chez les partenaires allemands, espagnols, portugais et italiens.

Cette période est propice à un petit point d’avancement, ce semestre a en effet été très actif!

Du côté de Lorient, le groupe de travail local brillamment animé par ALOEN a trouvé son rythme de croisière, avec des réunions régulières organisées entre la ville de Lorient, Lorient Agglomération, ALOEN, ainsi que les sociétés Liberasys et BeMyHomeSmart.

La ville de Lorient a poursuivi les développements techniques des systèmes de suivi des consommations, en transférant les données sur son propre serveur: vous pouvez vous connecter comme invité.

Un travail est actuellement réalisé à l’école de Lanveur pour mettre en oeuvre un suivi de la production énergétique des panneaux solaires thermiques. Une connexion des Raspberry Pi via clefs 3G est également en cours de développement.

Le projet EMPOWER a eu l’honneur de pouvoir être présenté dans l’émission « les décarboneurs » animée par ALOEN sur Radio Balises.

Le projet EMPOWER a fait (un peu) parler de lui dans Ouest France, il s’inscrit en effet dans la stratégie « ville intelligente » de la ville: Lorient devient une ville intelligente

Une présentation du projet a également été faite à la FABrique du Loch à Auray, dans le cadre des « Vendredimoitout ».

La vidéo de cette présentation est disponible ici.

Enfin, une présentation de l’avancement du projet a été faite à la Région Bretagne, afin d’imaginer dans quelle mesure les développements de ce projets pourront intégrer le projet Smile Smartgrids

Au

Lire la suite Newsletter du projet EMPOWER et avancement du projet sur Lorient

Des nouvelles d’EMPOWER

Le projet européen EMPOWER souffle sa première bougie.

Beaucoup de travail a été réalisé en 2017, et notamment à Lorient! En effet, une réunion de projet a été organisée début septembre, pour faire le point sur les différents « workpackages » (c’est à dire les modules qui composent le projet) ainsi que définir un calendrier de visites techniques, basé sur les meilleures exemples que les différents territoires souhaitaient présenter. 

A cette occasion, une présentation du projet a été publiée dans « contact » le magazine des agents de la ville de Lorient.

Le travail de récolte des bonnes pratiques a été réalisé par Lorient, qui les a comilées dans un « register of good parctices ». La version « travail » de ce document est consultable en bas de cet article. Une version en ligne est également disponible, c’est sur cette version que seront effectuées les mfutures mises à jour du registre.

Une newletter a été publiée début décembre, vous pouvez la consulter en français et en anglais!

 

 

Le projet européen Interreg EMPOWER

 

Lorient est engagée pour 5 ans (2017-2021) dans le projet européen Interreg EMPOWER. Dans le cadre de ce projet, en collaboration avec des collectivités et agences locales de l’énergie de 8 autres pays européens, Lorient va travailler sur le suivi des consommations d’énergie des bâtiments tertiaires.

Interreg, qu’est ce que ça veut dire?

Interreg est un programme européen visant à promouvoir la coopération entre les régions européennes et le développement de solutions communes dans les domaines du développement urbain, rural et côtier, du développement économique et de la gestion de l’environnement. Il est financé par le FEDER à hauteur de 7,75 milliards d’euros. L’actuel programme se dénomme Interreg V, il couvre la période 2014-2020.

Le projet européen EMPOWER est financé par le FEDER, Lorient va par exemple être financée à hauteur d’environ 200 000€ pendant les 5 prochaines années.

EMPOWER, c’est quoi concrètement?

Le projet EMPOWER répond de manière innovante à deux défis urgents dans les villes et les régions européennes: la possibilité de réduire les émissions de CO2 des bâtiments grâce aux nouvelles technologies et une meilleure gestion et la nécessité d’investir davantage pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2 de l’UE.

Le potentiel est considérable: les bâtiments représentent 40% des besoins énergétiques de l’UE et 36% des émissions de carbone: une surveillance efficace de l’énergie pourrait réduire la demande de 10%. Et la Commission considère que l’efficacité énergétique est prête au marché, c’est-à-dire adaptée à l’investissement privé.

Mais les progrès sont lents. Des systèmes de surveillance de l’énergie sont disponibles pour les habitations individuelles et les grandes installations. Il existe peu pour les projets de taille moyenne. Les décideurs clés ne comprennent pas toujours la gestion de l’énergie. Les investisseurs privés s’inquiètent

Lire la suite Le projet européen Interreg EMPOWER