Adaptation au changement climatique: une étude interrégionale pour anticiper les risques

tempeteLe Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a montré que le changement climatique et ses conséquences nombreuses sur nos sociétés sont déjà là et inéluctables.  Son rapport montre que le climat mondial s’est déjà réchauffé d’1 °C environ en moyenne par rapport à l’ère préindustrielle. Au rythme d’émissions actuelles, le réchauffement climatique atteindra 1,5 °C entre 2030 et 2052. Sans rehaussement de l’ambition des pays signataires de l’Accord de Paris et sans mise en œuvre immédiate des mesures nécessaires, le réchauffement climatique global devrait atteindre 3 °C d’ici 2100.

Entre 2008 et 2013, la Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale (DATAR) a donc élaboré six études interrégionales, afin de caractériser la vulnérabilité des territoires liée aux évolutions climatiques, et améliorer les connaissances sur les impacts et les potentiels d’adaptation.

 L’étude Grand-Ouest

L’étude interrégionale du Grand-Ouest avait deux objectifs majeurs :

– une acculturation des acteurs aux enjeux d’adaptation aux effets du changement climatique,

– la formulation de préconisations utiles pour l’action publique, qui sont :

 –   Atténuer le changement climatique. Cela consiste en la limitation du réchauffement en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et en augmentant le stockage de carbone ;

–   S’adapter au changement climatique. C’est se préparer à faire face à ses impacts afin d’augmenter la résilience des territoires.

 

Indicateurs clés

Niveau marin : Le niveau marin s’est élevé de 17 cm au cours du XXe siècle. Cette hausse atteindra entre 26 et 82 cm d’ici la fin du siècle.

 Températures : Les températures annuelles du Grand-Ouest augmenteront tout au long du siècle. Rennes aurait le climat actuel de La Rochelle en

Lire la suite Adaptation au changement climatique: une étude interrégionale pour anticiper les risques