Archives

Projets EMPOWER-SEN1: Une fédération informatique pour une gestion ouverte des données des consommations d’énergie.

La ville de Lorient a été à l’origine, dans le cadre du projet EMPOWER, de la création d’un collectif local d’informaticiens et d’énergéticiens, « les consometers », animé par ALOEN. Ce collectif travaille à rendre ouvert les protocoles de gestion des données de l’énergie.

Une explication en vidéo du travail produit par les consometers!

Le chantier « SEN1 », consacré notamment à la maîtrise de la demande en énergie, s’inclut dans le projet interrégional SMILE. La Région Bretagne souhaite préparer la mise en place, à l’horizon 2020, d’une solution d’échange de données énergétiques de nouvelle génération, interopérable et utile aux smartgrids, à destination des particuliers et des collectivités.

La Région Bretagne, en tant que maître d’ouvrage du chantier SEN1, a confié la réalisation d’une première étape à ALOEN et Breizh ALEC, dont l’énergie est l’un des sujets d’action. Puis ALOEN s’est entourée de quelques entrepreneurs indépendants et membres du Collectif des Consometers, pour disposer d’une expertise technique à même de remplir les objectifs du projet. Une relation de coopération a été engagée, matérialisée notamment par l’engagement de respect de la charte Prestalibre, afin de respecter au mieux les volontés initiales et d’apporter des solutions techniques pertinentes. Ce travail s’est ainsi organisé en mode « best effort » dans le cadre défini par le Commanditaire. L’objectif était de réaliser le maximum de choses en respectant le cahier des charges, dans le budget dédié, et en fonction des priorités.

Le résultat est le démonstrateur d’une fédération de suivi des consommations d’énergie. 

Les résultats du travail de visualisation sont disponibles ici, pour deux écoles de la ville de Lorient (Kermelo et Kersabiec): 

BEC (panneaux solaires citoyens)/Kersabiec : http://srv4.consometers.org/zabbix/zabbix.php?action=dashboard.view&dashboardid=11 Kermelo : http://srv4.consometers.org/zabbix/zabbix.php?action=dashboard.view&dashboardid=5

Fédération? 

Une fédération informatique consiste en un groupement en un seul

Lire la suite Projets EMPOWER-SEN1: Une fédération informatique pour une gestion ouverte des données des consommations d’énergie.

TEPCV – point d’étape

Depuis 2015, La ville de Lorient est labellisée « TEPCV » !

Qu’est ce qu’un TEPCV? Il s’agit « d’un territoire d’excellence de la transition énergétique et écologique. Il s’engage à réduire les besoins en énergie de ses habitants, des constructions, des activités économiques, des transports, des loisirs, et à produire des énergies renouvelables pour y répondre. »

Le Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer cofinance plusieurs actions menée par la ville de Lorient.

Ces actions sont:

– le Schéma Directeur d’Aménagement Lumière

Cette action est en oeuvre depuis 2013 avec l’extinction de la pénétrante, un renouvellement de lanternes et de mâts est en cours, ainsi que la mise en oeuvre de nouvelles armoires de régulation des puissances.

Les résultats des actions engagées sont très significatifs, avec une diminution des consommations d’électricité de l’éclairage public de 22% depuis 2012 (date de début de mise en oeuvre du Schéma Directeur d’Aménagement Lumière – « SDAL »)

bilan de l’évolution des consommations de l’éclairage public

– La  centrale solaire de Kerletu

La centrale a été mise en service fin 2018 et la production est tout à fait conforme aux attentes. Cette centrale, d’une puissance d’environ 100kWc pour 600m² de panneaux solaires est la plus importante du patrimoine municipal. l’électricité est utilisée en autoconsommation pour le site du funérarium et pour la cuisine centrale. 

– L’isolation des combles des écoles

Cinq groupes scolaires ont vu leurs combles isolés (Lanveur, Merville,

Lire la suite TEPCV – point d’étape

Lutte contre le moustique tigre

La lutte contre le moustique tigre limite le risque de dissémination d’arboviroses. Les arboviroses sont des affections d’origine virale causées par des arbovirus, qui sont des virus transmis par le moustique tigre (Aedes aegypti) .

Le ministère chargé de la Santé (DGS) a mis en place un réseau national de surveillance du moustique exotique Aedes albopictus depuis 1999. Cette surveillance est effectuée à l’aide de pièges relevés mensuellement (Lorient figure dans la liste des communes à surveiller en 2019). Ce dispositif est complété par un recueil des signalements de particuliers sur le site Internet http://www.signalement-moustique.fr  et l’application pour Smartphone, I-moustique.

Les gîtes de reproduction d’Aedes albopictus sont des biotopes naturels tels que des creux d’arbres, soit des petites collections d’eau artificielles, telles que, par exemple:  seaux, vases, soucoupes: fûts et citernes, écoulements de gouttières,  pneus, boîtes de conserve, et tous petits réceptacles d’eaux pluviales ou domestiques à découvert.

La façon la plus efficace et radicale de se protéger des nuisances d’Aedes albopictus, c’est de supprimer physiquement ces gîtes. La lutte contre cette espèce nécessite la mobilisation de l’ensemble de la population : « chez vous, soyez secs avec les moustiques : supprimez les eaux stagnantes ! »

Données électriques

Les données électriques 2017sur le réseau public de distribution d’électricité géré par Enedis sont disponibles en open-data. Sources de données : Enedis, INSEE (Enquête logement 2013 publiée en 2016) et IGN.

60 sites de production photovoltaïques sont présents en 2017 sur la Ville de Lorient. Ils ont produit 284 MWh, ce qui représente 0,1% de la consommation.

881 sites de production photovoltaïques et 5 sites de production hydraulique sont présents en 2017 la Communauté d’Agglomération de Lorient. Ils ont produit 10299 MWh, ce qui représente 1% de la consommation.

Téléchargement des données

Plus d’informations à l’agence de l’énergie 

Présentation de la Société Publique Locale Bois Energie Renouvelable aux Assises Européennes de la Transition Energétique

La nouvelle chaufferie bois de Locmiquélic (Carole Senegas – L’Atelier Architecte), réalisée par la ville de Locmiquélic et exploitée par la SPL. (Photo Jean Guy Bengloan)

La ville de Lorient a présenté le 22 janvier la Société Publique Locale Bois Energie Renouvelable aux Assises Européennes de la Transition Energétique.

La présentation projetée à cette occasion est disponible en cliquant sur ce lien. 

Concrètement, comment cette société fonctionne-t-elle?

La SPL est constituée de 18 actionnaires: Ville de Lorient (actionnaire majoritaire), Lorient Agglomération, Quimperlé Communauté, Lanester, Plouay, Hennebont, Locmiquélic, Ploemeur, Bubry, Inguiniel, Riec sur Bélon, Quéven, Inzinzac Lochrist, Languidic, Port Louis, Bannalec, Arzano, Guilligomarc’h.

Les agents de la SPL sont des fonctionnaires territoriaux de la ville de lorient, mis à disposition.

La SPL a les missions suivantes, inscrites dans ses statuts: 

–>  La société participe à la structuration de la filière bois locale sur le territoire de ses Actionnaires. Pour ce faire, elle met en oeuvre des actions permettant la gestion durable des ressources en bois et elle organise le débouché de la production, notamment via les filières de production d’énergie.

–>  La société produit et commercialise des énergies renouvelables chaleur et/ou électrique, notamment en matière de distribution publique d’énergies de réseau, tel que, de manière non limitative, le bois-énergie, et/ou la biomasse.

–> A ce titre, la société réalise et/ou gère des dispositifs de production d’énergie.

–> La société participe à tout type de soutien aux actions de suivi des consommations, d’assistance à la gestion de l’énergie et des fluides, de maîtrise de la demande d’énergie, de développement des énergies renouvelables et d’économie circulaire, de nature à lutter contre le réchauffement climatique et l’augmentation des

Lire la suite Présentation de la Société Publique Locale Bois Energie Renouvelable aux Assises Européennes de la Transition Energétique